Intérêt de la digitalisation du patrimoine bâti

(en partant de l’exemple de l’Hôtel de Ville de Verviers). Par Pierre HALLOT (Faculté d’Architecture).

 

Dans le cadre des Grandes Conférences ULiège et la Ville de Verviers, parce que Verviers et Liège ont des choses à découvrir ensemble…

 

La dernière décennie a vu l’émergence de nouvelles technologies permettant le relevé rapide et précis du patrimoine bâti.
L’utilisation de scanners laser, de la photomodélisation permet, d’ores et déjà, de proposer des représentations 3D réalistes des édifices étudiés.
La connaissance détaillée en 3D des éléments mesurés autorise des exploitations allant au-delà des représentations classiques sous la forme de plans ou de cartes.
La digitalisation du patrimoine débouche, notamment, sur des applications de visites touristiques en réalité virtuelle, des applications scientifiques de documentation patrimoniale, de conservation du patrimoine en danger.
Dans le cadre des travaux de recherches menés au sein de l’Université de Liège, nous développons des modèles théoriques et pratiques permettant l’identification automatique d’éléments sur base de ces données numériques, quelques exemples d’identification automatique seront présentés. L’avènement des modélisations numériques amènent à se questionner sur les valeurs portées par ce mode de représentations. Est-ce qu’une modélisation virtuelle d’un édifice détruit peut remplacer toutes les valeurs portées par celui-ci ? Cette question est étudiée au travers du cas de la Maison Rigo et de la Collégiale Sainte-Coix dans le cadre du projet de recherche VP-NUM.

 

Informations sur la conférence

 

Plus d’infos sur le site de l’Espace universitaire ULiège-Verviers   et Ville de Verviers  

 

Programme complet des conférences

 

GRATUIT  – pas de réservation préalable

Date

lun 23 Avr 2018

Heure

20:00

Tarif

0,00€

Lieu

Espace Duesberg
Boulevard de Gérardchamps, 7c
Catégorie